Le RAMADAN

« C’est le début du mois de Ramadân 2018/1439 pour les musulmans.

 

Ils doivent s’abstenir de boire et de manger du lever jusqu’au coucher du soleil. »

Cette phrase, qui d’entre nous ne l’a jamais entendu, à la télévision, à la radio… ou lu dans les journaux. « Mais cela doit être dur, comment vous faites? Je ne pourrais pas… ».

Cette remarque fait également partie des grands classiques que les musulmans entendent régulièrement, à l’approche, pendant ou après le mois sacré du Ramadân.

Force est de constater que l’opinion publique, en très grande majorité, focalise toujours (il faut dire qu’on ne lui offre pas beaucoup d’alternative) sur le « Comment? » du Ramadân et non sur le « Pourquoi? ».

Malheureusement, c’est aussi trop souvent le cas pour de nombreux frères et sœurs, en France notamment. Dès leur plus jeune âge, le Ramadân s’est résumé à se lever à 4 heure du matin pour manger, se priver de boisson et de nourriture pendant la journée et manger le soir après le couché du soleil. Il n’est pas étonnant qu’ils ne savent pas pourquoiils jeûnent ; certains ont d’ailleurs abandonné cet important pilier de l’Islam.

Et pourtant, le Coran et la tradition du prophète Mouhammad(1) rassemblent d’importants éléments sur le Ramadân, son importance, sa signification, les conditions pour qu’il se déroule bien, etc.

Sourate 2, Versert 183-1
« Ô croyants! Nous vous avons prescrit le jeûne (Al-Siyam)… »

L‘objectif de tout Musulman est de plaire à Dieu pour gagner le Paradis. Plaire à Dieu, c’est l’aimer, le craindre et lui obéir. Le verset ci-dessus, extrait du Coran, indique clairement que le jeûne est une obligation pour tout musulman en âge et en capacité de le faire. Mais le jeûne n’est pas une obligation apparue à l’époque du prophète Mouhammad(1). Il existait déjà depuis des millénaires. Les précédents prophètes jeûnaient également.

Le Ramadân unie les musulmans, qui sont tous frères et soeurs devant Dieu, désirant sincèrement être pardonnés de leurs péchés. Mais n’oublions pas une chose, le jeûne pendant le mois de Ramadân est un pilier de l’islam ; c’est donc quelque chose de très important. Il est le seul pilier qui englobe tous les autres car :

  • Pour pouvoir jeûner et voir son jeûne agréé, il faut être musulman et par conséquent, avoir dit le témoignage de foi,
  • Un musulman sincère fait la prière régulièrement. Ainsi, ne pas prier pendant le Ramadân, mois pendant lequel on se rapproche de Dieu, reviendrait à remplir un seau troué avec une cuillère!
  • La Zakat est une taxe pour les musulmans qui en ont les moyens ; elle permet, à un certain niveau, de réduire les inégalités. Pendant le mois de Ramadân, le croyant doit également s’acquitter d’une taxe avant ou le jour de la fête de fin du Ramadân (Aïd al-Fitr).
  • Le pèlerinage permet de se purifier et de se faire pardonner de tous ses péchés ; jeûner de manière sincère pendant le mois de Ramadân a le même résultat.

En islam, le début et la fin de ramadan sont déterminés par l’observation du ciel à la recherche du croissant lunaire. Même si l’on entend ces derniers jours des propos qui rejette cette pratique prophétique, il y a unanimité des quatre écoles sur l’obligation de l’observation lunaire. Nous vous invitons à regarder les deux vidéos suivantes, très complètes

Ainsi, il est d’une grande importance pour les musulmans de jeûner. Nous pouvons conclure avec une parole du prophète Mouhammad(1) :

« Si les croyants avaient véritablement conscience de la bénédiction qu’il y a dans le fait de jeûner durant le mois de Ramadân, ils souhaiteraient que ce mois dure toute l’année. »

 

yadmin